Notre blog

Rêve ou nécessité : Ces candidats qui retrouvent à l’étranger !

Objectif emploi | 0 réactions | Jun 24, 2015 par André Thioux

Chaque année, notre équipe a la chance de coacher en Outplacement un petit pourcentage de personnes se réorientant vers l’étranger. En 2014, certains de nos candidats ont retrouvé en Angleterre, en Suisse, en France, au Luxembourg... Toutes les préparations se faisant à partir de la Belgique et les recherches sur place, nous vous proposons de suivre le parcours atypique de deux d’entre eux.

PHILIPPE VANHOVE 

Après de nombreuses années au service de la même société, avoir à réorienter sa carrière est un exercice difficile. Les compétences et l’expérience dans le monde de l’entreprise sont certes bien présentes mais la situation peut déstabiliser alors que la pratique de la recherche active d’un nouveau job fait cruellement défaut.

En Janvier 2014, Philippe Vanhove a eu à faire face à cette situation : Ingénieur de 54 ans, ayant progressé au sein d’une compagnie américaine dans des rôles à responsabilités croissantes dans le domaine des ventes, des systèmes d’information et de la supply chain, il est parti au Brésil pour diriger la filiale locale. A son retour aucune opportunité n’était plus disponible et il a été amené à quitter sa société.

« C’est à ce moment que j’ai été mis en contact avec André Thioux, de la société A-Th.Tel un consultant qui dans une entreprise aide à voir clair dans des situations difficiles ou dans des moments critiques et permet alors de mieux définir les objectifs stratégiques, André Thioux m’a aidé à faire le bilan : identifier mes points forts et mes points faibles mais aussi mes envies et mes attentes. Sur cette base il m’a guidé pour définir une stratégie d’approche des opportunités potentielles ».

Dans son cas cela a signifié étendre le champ des investigations à l’étranger dans les pays limitrophes, et aussi examiner les possibilités offertes dans des secteurs différents.

« Une fois les orientations potentielles identifiées, nous avons défini ensemble une stratégie
d’approche et mis en place un plan d’exécution. Des réunions hebdomadaires furent alors
l’occasion de discuter des opportunités qui se présentaient, de remettre en question et d’améliorer mes documents de candidatures (CV, lettres de motivation, ...) de préparer les
interviews et de les débriefer ensuite.

A ce rythme là il ne m’a fallu qu’un peu plus de six mois pour qu’une opportunité se concrétise en Angleterre. Je travaille aujourd’hui comme senior consultant pour une société
de consulting basée à Londres et aux USA. Nos clients sont dans toute l’Europe et même parfois au delà… »

Partagez

Réactions (0)